Tél : +229.21042268
contact@ecobenin.org
AFD
Créé le samedi 7 mars 2009, Afficher la version Imprimable

Institution financière, l’Agence Française de Développement (AFD) est au cœur du dispositif français de l’aide publique en faveur des pays pauvres. Sa mission : participer au financement du développement.

L’AFD est le partenaire financier ayant a co-financé les activités de ce projet de développement et de promotion de l’écotourisme dans la région du lac Ahémé (PDPE) pour un montant de 42 200 euros.

Au terme dudit projet, on note une grande avancée avec des résultats satisfaisants qui se traduisent aujourd’hui par :

- l’existence et l’utilisation effective de 10 circuits écotouristiques autour du Lac Ahémé ;
- la mobilisation communautaire autour des principes de tourisme durable (responsabilité, équité et solidarité) ;
- la formation de 16 membres communautaires dans les domaines du guidage, de la restauration et de l’hygiène et assainissement du milieu ;
- la mise en œuvre d’une initiative Carbone qui consiste à faire planter des planter aux touristes pour une compensation volontaire des émissions de CO2 ;
- l’incorporation de plusieurs activités socioculturelles dans les circuits (du maraîchage, de la cuniculture, de l’héliciculture, artisanal local) ;
- la mise en place de clubs environnement dans les écoles primaire et secondaire ;
- la réalisation d’un gîte et deux campings dotés de tentes pour l’hébergement et la restauration des touristes ;
- l’existence de deux barques et d’une douzaine de gilets pour les circuits sur l’eau ;
- l’accueil d’un flux moyen mensuel de 25 touristes ;
- Edition de plus 12.000 dépliants de promotion
- Mise en ligne d’un site web : www.lacaheme.com
- Réalisation et diffusion de reportages TV et radio France 24 et RFI

Pour une gestion transparente des revenus, un comité local, composé de plusieurs représentants de l’arrondissement, est opérationnel à Possotomè. La grille de répartition des revenus prend en compte plusieurs paramètres discutés et convenus objectivement avec les communautés. Les revenus actuels sont répartis comme suit :
- 25 % pour la caisse communautaire, destiné aux projets communautaires ;
- 20 % pour l’entretien et le renouvellement des matériels ;
- 45 % pour la rémunération des services et prestations divers ;
- 10 % pour les frais de monitoring

Des conventions de partenariat ont été initiées et signées entre les autorités locales et Eco-Benin. Il s’agit notamment des Maires des Communes de BOPA, COME et KPOMASSE. Au niveau communautaire, il faut remarquer que des comités locaux de gestion sont mis en place sur les sites de grands intérêts servant de base de travail. Ainsi, des comités locaux sont opérationnels à Possotomé, Dékanmè et Kpétou.
Les impacts pour la communauté et pour les écoguides sont appréciables sur plusieurs plans comme résumé ci-après :

Sur le plan économique :

- 200 touristes en 2007 pour 1 million FCFA (guidage), restauration, vente de cartes postales, objets d’arts, etc.
- 212 touristes reçus en pour 927.000 FCFA (guidage), restauration, vente de cartes postales, objets d’arts, etc. sans compter les 218 personnes venues pour les visites promotionnelles.

Sur le plan social :

Hangar marché de troc, kits scolaires, sponsoring d’enfants déshérités, petits emplois à temps partiel, 5 microprojets financés, extension des activités autour du lac Ahémé, voyage à l’international au profit des membres de la communauté, conscientisation des maires, regain scientifique, visibilité du Bénin

Sur le plan environnemental :

Protection des vervets et mona, hygiène et assainissement du milieu (mis à disposition d’une dizaine de poubelles), élaboration d’un plan d’action de gestion des déchets, club environnement, aménagement berges, plantation palétuviers.

En matière d’appropriation du concept d’écotourisme :

- 10 écoguides aptes au guidage, à l’accueil et à la restauration ;
- Respect de la capacité de charge ; touristes sensibilisés, 10 circuits opérationnels
- Appui matériel : 16 VTT, 2 barques, 15 gilets de sauvetage, 16 boîtes à pharmacie, 4 Sacs à dos, 8 tentes et accessoires, 3 panneaux.

En matière d’infrastructures :

- 2 campings (au bord du lac) comprenant chacun 1 cuisine, un restaurant, une toilette et une douche
- 1 poste d’observation de singe, hangar dans un marché de troc
- 1 gîte d’une capacité d’hébergement de 12 personnes