Tél : +229.21042268
contact@ecobenin.org
Education
Créé le lundi 14 janvier 2008, Afficher la version Imprimable

Hormis l’enseignement supérieur, l’enseignement technique et professionnel inexistants, la Région du Lac Ahémé dispose des écoles maternelles, primaires et secondaires.

Education

Hormis l’enseignement supérieur, l’enseignement technique et professionnel inexistants, la Région du Lac Ahémé dispose des écoles maternelles, primaires et secondaires. Les écoles maternelles et primaires relèvent aujourd’hui de la compétence des communes conformément aux lois de la décentralisation dans les domaines de la construction, des réfections et des équipements.

La promotion et l’encouragement des jeunes filles par la subvention de l’Etat, les appuis financiers et techniques des partenaires aux développement à travers des projets, favorisent l’augmentation du taux de scolarisation, la diminution du taux d’abandon et l’amélioration de la performance des filles.

Par ailleurs les partenaires comme USAID, IFESH, ont fait la formation des formateurs et des élèves. Le projet EQUIPE a établi un plan de développement de l’éducation avec la Région. Quant à BøRNE Fonden, elle assiste et parraine certaines familles démunies à travers la santé et l’éducation de leurs enfants. Elle construit aussi des modules de classes.

Malgré toutes ces interventions, beaucoup d’efforts restent encore à fournir dans la résolution des situations ci-après :
- faible taux de scolarisation en général et surtout des filles ;
- insuffisance d’écoles, de modules de salles de classes, de mobiliers
et de clôtures ;
- inexistence de collèges d’enseignement secondaire ;
- faible revenu des parents qui handicape le suivi des enfants ;
- rareté des enseignants qualifiés ;
- insuffisance de bibliothèques et de laboratoires ;
- analphabétisme des parents ;
- inexistence d’écoles maternelles dans les arrondissements ;
- inexistence d’écoles techniques et professionnelles ;
- taux de déperdition scolaire encore élevé chez les élèves filles ;
- persistance du phénomène du trafic et du placement des
enfants ;

En somme, on constate aussi bien dans l’enseignement primaire que secondaire, une augmentation remarquable des effectifs chez les filles et les garçons. Mais le taux de scolarisation demeure en deçà de la moyenne nationale d’une façon générale et particulièrement chez les filles. Il est aisé de noter que l’effectif des enseignants qualifiés ne suit pas cette variation. Nos écoles et collèges sont de plus en plus envahis par des enseignants communautaires et des contractuels locaux sans formation appropriée, ce qui hypothèque l’avenir de l’enseignement.


 
Articles de même rubrique
  1. Education